Cession d’un cabinet d’expertise comptable dans les Hauts-De-Seine

Cession de titres de société

Description de l’opération

  • Région : ILE DE FRANCE
  • Département : Hauts de Seine (92)
  • CA : 2.800.000 €
  • 1 bureau en France. 1 bureau en Guadeloupe. 1 pôle saisie au Maroc
  • 35 salariés
  • Raison de la cession : départ en retraite de l’associé principal.

Déroulement de la transaction

Le contexte :

En juillet 2017, un confrère nous contacte pour vendre son cabinet d’expertise-comptable et prendre sa retraite.

Il dirige un cabinet situé dans les Hauts de Seine (92) réalisant un CA de 3 M€ environ avec 35 collaborateurs.

Selon les premiers éléments, tout laisse à penser que ce dossier est la cible rêvée de nombreux confrères et que la vente pourra se faire très rapidement.

L’analyse préalable :

Cependant, dès notre première rencontre, le cédant nous explique que :

  • des négociations ont échoué l’année précédente
  • la rentabilité n’est pas au RDV
  • le niveau de trésorerie n’est pas bon
  • qu’ils sont 3 associés et que 2 (plus jeunes et détenant environ 15%), doivent être intégrés au futur projet et se voir proposer des choses intéressantes
  • qu’ils ont un pôle saisie au Maroc et un bureau secondaire à La Guadeloupe

Conscient que le dossier n’est pas « idéal », le confrère me dit être prêt à faire, dès le départ, des concessions pour permettre aux discussions d’aboutir rapidement : une revalorisation de la clientèle à 80% du CA (sans garantie de chiffre) et une baisse du loyer convenu avec sa SCI.

Les modalités ainsi fixées permettent d’avancer ; mais encore faut-il trouver le repreneur susceptible d’avoir un projet et une organisation correspondants.

La mise en relation cédant / acquéreur

Connaissant très biens nos clients acquéreurs et leur mode de fonctionnement, une rencontre avec un confrère parlant le même langage et ayant la même vision de la profession est organisée dès la rentrée 2017.
L’entente est rapidement bonne et les confrères semblent réellement sur la même longueur d’onde. La reprise de 85% des parts se profile ; permettant ainsi aux associés minoritaires de conserver leurs parts initiales tout en étant intéressés dans des structures ad hoc.
Une lettre d’intention à la fin de l’année 2017 confirme cet accord. Un protocole de cession est signé au printemps. La cession finale est prévue pour le mois de juin 2018.

Remise en cause de l’opération

Mais le problème essentiel survient à la clôture des comptes d’avril 2018. Le prévisionnel sur lequel toutes les études de financement avaient été faites n’est pas la réalité du bilan. Nous sommes donc face à un problème de taille, qui remet en cause l’opération !

La gestion de la difficulté

Nous réussissons à faire la lumière sur tout ce qui explique cette situation financière passagère et à rassurer les acquéreurs. Surtout, nous remettons à plat, tous ensemble, certaines bases du cabinet (organisation, facturation et encaissement, suivi et conquêtes clients, etc…) qui permettent d’envisager l’avenir de manière solide et pérenne.
Le profil entrepreunarial des cessionnaires, l’implication et la motivation des associés restants et notre rôle de conseil dans une telle situation, facilitent la finalisation de l’accord.

Conclusion de la vente

9 mois après le début des discussions et malgré les mauvaises surprises du bilan de cession, ce cabinet de taille conséquente est vendu. Le confrère peut enfin profiter de sa retraite en sachant ses associés et ses collaborateurs intégrés dans un groupe solide financièrement.

Une telle expérience est forcément riche d’enseignements pour Viou & Gouron. Pour vous aussi nous saurons mettre à profit notre savoir-faire dans des situations complexes.

Viou et Gouron - Cabinet conseil en cession d'entreprises

Vous vendez ?

Nous vous aidons à mener à bien votre transaction en toute confidentialité