Nous travaillons dans la confiance et par conséquent implicitement dans la transparence.

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Media_Image »][/siteorigin_widget]

Voilà une bonne raison de passer par notre intermédiaire !

Notre cabinet fut fondé en par deux hommes qui plaçaient la transparence dans les affaires au-dessus de tout. C’est bien dans cet esprit que nos équipes travaillent encore aujourd’hui.

Nous attachons une grande importance à la relation de confiance qui s’installe entre nous, le vendeur et l’acheteur. Aussi lorsque cette confiance est mise à mal, par exemple par le refus de transmettre certaines pièces comptables pour le vendeur ou de répondre à des questions objectives au sujet de sa capacité de financement ou professionnelle pour l’acquéreur, nous préférons, dans l’intérêt de nos clients et le notre, ne pas traiter le dossier.

Nous plaçons notre réputation et la qualité de notre service au-dessus de la perception d’honoraires.

Il y a six mois le dirigeant d’un cabinet de syndic est venu nous trouver pour céder rapidement (dans le mois) son cabinet « très rentable et très bien structuré » en Ile de France. Les raisons étaient multiples et toutes audibles, un « super » projet en province, un meilleur cadre de vie pour sa famille, une lassitude pour ce métier qu’il exerce depuis 3 ans (!).

Comme à notre habitude, nous lui avons transmis la liste des pièces à nous fournir pour procéder à une étude de son cabinet (trois derniers bilans détaillés, dernier rapport d’Audit de la Caisse de Garantie, organigramme etc …) en lui précisant que le timing est serré et qu’il est nécessaire de nous transmettre rapidement l’ensemble des documents demandés, gage de sérieux. Cette personne nous  indique alors qu’il prépare tout mais que si nous pouvons commencer à lui présenter des confrères sur la base des éléments déjà transmis (la répartition du chiffre d’affaires par activité et le nombre de lots en syndic) nous serions vraiment de bons intermédiaires et qu’il saurait louer nos mérites.

J’avoue que quelques doutes m’assaillaient déjà lors de la prise de contact sur la qualité et le professionnalisme de cette personne, doutes qui se confirmèrent de jour en jour.

Au bout d’une semaine, ne voyant rien venir, je rappelle le potentiel cédant. Ce dernier m’envoie un email avec un fichier Excel en m’indiquant « Voici mon bilan, je ne retrouve pas l’Audit mais vous pouvez avancer comme ça » …….

Comment dire ……

Je le remercie mais je lui dis que ce n’est pas suffisant et que nous avons réellement besoin de l’ensemble des pièces demandées.

Ne recevant toujours rien, Je le rappelle la semaine suivante et là je me fais rentrer dedans comme jamais :

« Monsieur, si j’ai fais appel à vos services c’est pour que vous fassiez votre travail et que vous me présentiez un acheteur qui veut acheter mon cabinet. Si vous n’êtes pas capable de traiter mon dossier en un mois je vais le vendre à un copain à côté et ça ira plus vite ! Je connais plein de monde moi et je pourrais faire votre métier ». J’argumente, pas longtemps car ça partait mal, je lui dis que son copain, tout ami qu’il est, lui demandera au minimum les éléments que nous lui avons demandés et qu’il n’achètera pas sans auditer le cabinet.

Sa réponse : « la confiance Môssieur, ça ne s’achète pas ! »

Ben voyons !

Vous vous doutez que nous avons préféré passez la main sur cette belle affaire. A priori les nombreux amis du secteur n’ont pas jugé bon de s’intéresser au dossier.

Par contre la caisse de garantie si …

Nous ne sommes pas uniquement là pour prendre des honoraires, notre rôle est d’assurer la transparence dans la transaction.

Vous vendez ?

Nous vous aidons à mener à bien votre transaction en toute confidentialité